Les rhumeries

Dès le milieu du XVIIème siècle, les premières habitations sucrières produisent une eau-de-vie assez grossière à partir des mélasses obtenues lors de l'extraction du sucre. Tafia pour les esclaves, Guildive pour les français, la boisson prend son nom définitif de rhum lors de l'occupation anglaise (1794-1802).

 

Extrait aujourd'hui directement du jus de canne, le rhum agricole martiniquais a atteint un rare degré de perfection, et fait les délices de nombreux amateurs à travers le monde.

 


       Distillerie DEPAZ

Distillerie et Musée du rhum

        Saint-James


         Distillerie JM

   Distillerie Neisson


    Distillerie Trois Rivières


Les variétés de rhum :

Rhum Blanc :

Appelé aussi "Grappe Blanche", il est extrait, comme tous les rhums de Martinique, du jus de canne frais, mais est embouteillé dès la phase de distillation. Il titre entre 40 et 62 degrés d'alcool. Boisson nationale des martiniquais, il se consomme le plus souvent en Punch avec un peu de sucre et de citron vert, ou parfois en Planteur, noyé dans du jus de fruit.

 

Rhum Vieux :

C'est un rhum blanc que l'on fait vieillir au minimum trois ans dans un fût de chêne. Certaines distilleries l'affine pendant une période encore plus longue, 12 ans et plus. Se boit pur et sans glaçon.

 

Rhum Paille :

Intermédiaire entre le rhum blanc et le rhum vieux, le rhum paille vieillit 18 mois.